Page:Projet de Constitution de Condorcet PDF 1 -1DM.pdf/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Q =¤ ) · ou l‘on donnerait la prépondérante à ce chef`, ou bien le con~ ; (ail prononccroir cnrre enr. r Le lëwml moyen crmfille , i conférer au eorps feu! de ce ’ conleil , mures les opérations générale! , a ne donner u‘à lui l hnroriré de décider, à exiger que fes membres ne puilëne agir fvparérrrcrrr qrfen verru de les réfulurious. Quelque foin que l'nn prenne dans Pernploi du premier dc ces moyens , pour éviter run! ce qui pnurrolz clïraycr la jalnulie de la libcrré la pus irrquîère ou la plus fcrupuleufc , il reriendm uêcellkirenrene quelque limulaere des formes royales; il prélenrera zoujours à l'in·raglnarion l'idée fun homme , lnrl'qu`il ell li im- porranz de ne la frapper que de celle de la loi. D‘ziIlenrs, dans la nérrlliré de prcmlrc des préeaurîons comte — un: autorité rrrxp grande, on (croit nëcellairemenr conduira rendra: ce moyen prefque irrurilr: à l‘ol>jC¢ même qui aurais ère le mari? unique dc cette iullirurion. Nous avons donc préféré un eonfcll formé d'agens égaux entre en: , Br ehargés chacun des dérails «l’unc parrie; rnurcsles rél`olu· rions générales, mures les dérerminaxions y Ferniem prilïs (ur le rapporr de celui des ageos à qui l‘e:1.‘curi¤n de ces réfolurioru dcvrore enfuire êrre confiée. · On auroit rare dc craindre les lenteurs d'u¤ conlîil peu n¤m· brcux , eompofé d'|¤ommcs aeeoueumlsaux affaires. les dèlibé tations y lèroicnt prornpres, elles fe bsrneroient prcllyue rou— jours à adopter , avec quelques modifications , les plans pré-. : (curés par celui qui (croi: chargé pour ehaque defanemene , de préparer les rapports _, ac de ralîëmbler les mori s qui doivcue déterminer les décîfions. D'aiileurs ce ¤'cll poîm pour les rélblutions 'gérreralcs que la lenteurs (`om â craimlre , Bell pour Ia preparation de ces déci- ürms, SL Yexpédirion des déraîls, or l'un ou Yaurrc rravail (croie fait par un fenl homme. _ Ce ccnfeil (era renouvelé chaque année par moîrië, afin que rféranr jamais compofé d'lzommes entièrement nouveaux pour leurs laces, le lilkles affniresne puiie érreinrerrompu , &: que ' eeperulzut on n'ai¤ pas à craindre de voir s'y Former cerre r- péxuiré ¢l'opini0ns ôc de fyflêmes qui s’opp¤(`c aux réformes urgës, Gr (`oumer rou: â l‘empirc Je la routine. Cell une erreur de croire que Vunizê des vue: , que l’a€tivir6 V iepeudxnr exclulivcmenz de Ia condition (employer un agen; uni. F s