Page:Proudhon - De la création de l’ordre dans l’humanité.djvu/278

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

le salaire exprime un rapport de comparaison, qui en rend l’appréciation extrêmement difficile.

409. Quelle est la mesure comparative des valeurs ? en d’autres termes : quel est, pour chaque producteur, le prix naturel de la chose qu’il désire vendre, relativement à celle qu’il désire acheter ?

A. Smith a répondu : Le prix de chaque chose est le travail que sa production exige. Par conséquent deux travailleurs, quelle que soit la différence des valeurs qu’ils apportent à l’échange, peuvent toujours, en évaluant réciproquement leur travail, trouver la mesure comparative de leurs produits.

Cette réponse nous paraît juste : elle est le corollaire de toutes les propositions qui précèdent. Ne nous laissons point préoccuper par les divers accidents d’appropriation du fonds commun, ni par le fait si mal observé de l’inégalité physique, morale et intellectuelle des travailleurs, ni par toutes les fluctuations de l’offre et de la demande : ces causes de perturbation économique doivent être étudiées à part, et ramenées peu à peu aux lois inflexibles de la science. L’erreur de Smith et de ceux qui l’ont suivi a été de penser que la théorie s’éloignait de ses principes abstraits à fur et mesure du développement de la civilisation ; tandis qu’au contraire c’est le développement organique de la société qui rend l’application de ces principes possibles. Oui, le prix de chaque chose est le travail que la production de cette chose exige : et puisque chaque travailleur est individuellement payé par son produit, le produit de l’un doit pouvoir aussi payer le travail de l’autre ; la seule difficulté est de trouver la mesure comparative des valeurs. Ne disons pas avec Smith : Cette mesure pouvait exister dans l’état sauvage, mais elle ne se trouve plus ; disons au contraire : Le travail ne pouvait être équitablement évalué ni dans l’état barbare, ni pendant la période ascensionnelle de la civilisation, ni tout le temps qu’il existera des paresseux par orgueil, des incapables par vice héréditaire, des fripons par intempérance et des marchands sans contrôle : mais un jour cela sera.

La question se trouve donc ainsi réduite : Le travail dans ses mille spécialités peut-il être soumis à une mesure de comparaison exacte ?

410. Le travail, champ d’observation de l’Économie politique, peut être considéré sous un double point de vue : 1o subjectivement, dans l’homme, en tant que divisible et spécialisé ; 2o objectivement, dans la matière, en tant que réalisé.

La division et la spécialisation du travail donnent lieu aux lois