Page:Proudhon - La Révolution sociale démontrée par le coup d’État du 2 décembre.djvu/47

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


IV.

PRÉJUGÉ UNIVERSEL CONTRE LA RÉVOLUTION,
AU 24 FÉVRIER.
DÉSISTEMENT DES RÉPUBLICAINS.


En remontant de cause en cause le cours des manifestations sociales, il me semble reconnaître que ce qui depuis quatre siècles abuse les nations, ce qui met des entraves à l’esprit humain, ce qui a produit tous les maux de la première révolution et fait avorter le mouvement de 1848, c’est le préjugé généralement répandu touchant la nature et les effets du progrès. Les choses se passent, dans la société, d’une certaine façon ; nous les concevons d’une autre, à laquelle nous nous efforçons de la ramener : de là, une contradiction constante entre la raison pratique de la société et notre raison théorique, de là tous les troubles et fracas révolutionnaires.

Que le lecteur veuille bien me suivre quelques instants dans cette discussion que je tâcherai de rendre aussi courte et claire que possible.

Nous puisons notre conception du progrès dans