Page:Régnier - Escales en Méditerranée.djvu/189

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mêmes, où nous nous bornons à être ce que nous sommes sans vouloir rien nous ajouter.

Quelle que soit la bonne entente d’amitié qui règne entre compagnons de route, il y a des moments où, sans se heurter, les caractères s’effleurent en d’infinitésimales discordes. C’est à l’un de ces moments que j’ai noté sur un coin de carnet cette pensée : « Les hommes ne souhaitent pas d’avoir toujours raison, mais ils voudraient bien quelquefois ne pas avoir tout à fait tort. »




En mer — Chio, Samos, Kos.




Le yacht est ancré devant Boudroum qui fut l’antique Halicarnasse, Halicarnasse où Artémise pleura Mausole et lui éleva le plus fameux des tombeaux. Les siècles n’ont pas respecté cet illustre témoignage de la fidélité conjugale et Halicarnasse, devenu Boudroum, est veuf de son mausolée. Les marbres votifs en ont été dispersés et leurs blocs ont servi aux Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem à construire la haute et massive forteresse qui, sur un îlot, élève au milieu de la baie ses murs crénelés et ses tours carrés. En sa blan-