Page:Régnier - Escales en Méditerranée.djvu/218

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tendre le mugissement du taureau fabuleux ? Ariane va-t-elle nous apparaître son fil d’or à la main ?




Il y a à Candie un petit musée où l’on a réuni quelques-unes des trouvailles faites dans les fouilles. Voici une fresque où des hommes joutent et luttent avec des taureaux. Voici des figurines en terre coloriée qui représentent des élégantes, peut-être des dames de la Cour du Roi Minos ? Elles portent de longues jupes à volants, serrées à la taille, des corsages échancrés d’un coquet décolletage. Elles ont des coiffures compliquées, et leurs bras nus font des gestes gracieux, poupées millénaires qui ont gardé des airs de vivantes et dont les atours sont presque encore à la mode d’aujourd’hui.




Un croiseur français est venu s’ancrer dans les eaux de Candie. Peint en gris, il est le frère du Vautour que commande à Constantinople Pierre Loti. Il s’appelle le Condor. Ses trois couleurs flottent gaiement sur le ciel crétois.