Page:Réveillaud - Histoire du Canada et des canadiens français, de la découverte jusqu'à nos jours, 1884.djvu/114

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Thomas Temple, à qui Delatour céda bientôt ses droits, moyennant une rente viagère, envoya un lieutenant au port de Pentagouët, mais il ne paraît pas qu’il ait eu ni garnison ni délégué à Port-Royal[1]. Les choses demeurèrent en cet état jusqu’au traité de Bréda (1667), qui rendit l’Acadie à la France et reconstitua, dans leur intégrité, nos possessions de la Nouvelle-France.

  1. Rameau. Page 110.