Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/135

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


GARGANTUA, T. I, P. III-124. 12/

Page III, l. 23 : Le Basque son laquays. Celui probablement auquel un des convives dit dans le chapitre V, p. 33 : lagona edatera.

Page 121, l. 18 : Sept cens mille & troys Philippus.

« Marqet fut sans doute bien consolé des coups qu’il avait reçus ; outre une charretée d’excellentes foüaces il emboursait une somme équivalente aujourd’hui à 4,305,019 fr. 05 c. Le Philippus était une monnaie d’or frappée par Phillippe II dans les Pays-Bas ; son titre n’était qu’à 0,576 et son poids de 3 gr. 218, ce qui ferait aujourd’hui une valeur de 6 fr. 35 c. (v. le recueil d’Anvers, p. 110). Ce n’était pas, comme le disent quelques commentateurs de Rabelais, une monnaie de nos rois du nom de Philippe. Celles de Philippe de Valois étaient trop anciennes et avaient toutes des noms particuliers autres que celui de Philippus. » (Cartier, Numismatique, p. 339)

Page 123, l. 9 : De la panse vient la dance. Villon a fait usage de ce proverbe dans son Grand testament (strophe 25). Henri Estienne l’explique ainsi dans l'Apologie pour Hérodote, chap. VI, t. I, p. 80 : « Se trouue vn vers grec, lequel en forme de prouerbe dit que quand on est bien saoul, c’est alors qu’on pense à Venus, & non pas deuant. Ce qui est assez conforme au prouerbe françois apres la panse vient la danse. Car danse se prend ici généralement. »

Page 124, l. I : Comment certains gouuerneurs de Picrochole par conseil précipité le mirent au dernier peril. Ce chapitre est un développement des idées exprimées dans l’entretien de Pyrrhus et de Cynéas, ù l’occasion de la guerre d’Italie. Voyez Plutarque, Vie de Pyrrhus ^ chap. XXX.

L. 6 : Capitaine Merdaille. Le nom de ce personnage est tiré de Marot, qui a dit dans sa deuxième epistre du coq à l'asne :

Le Roy n’entend pas que Merdaille Tienne le rang des vieux routiers.