Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/177

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


PANTAGRUEL, T. I, P. 239-24I. 169

Page 239, 1. 3 : Qu’ils faifo yen t brujler leurs regens tout vif^. Jean Caturce ou Cadurque, professeur en droit, avait été brûlé à Toulouse au commencement du mois de juin 1532. (Théodore de Bèze, Hist. ecclés.)

L. 18 : Les femmes y louent voluntiers du ferrecropy ère. Les dangers étaient si grands que les auteurs de guides croyaient devoir les signaler aux étrangers : « Caueas hîc pulpamenti Terentiani venditores & proxenetas,qui fe fiftent tibi quamprimum vrbem ingreffus fueris. Norifque merces illos corruptiffimas vsnum exponere. » (Jodocus Sincerus, îtinerarium dilliœ. 1616, p. 252)

L. 30 : Le jpertuys encores y apparoijl. « C eil un trou, qui commençant dans l’abbaye de Saint-Pierre, traverfe affez loin fous le Rhône. » (Le Duchat]

Page 241, 1. i ; Comment Pantagruel rencontra vn Limojîn^ qui contrefaifoit le langaige Françoys. Pas- quier a dit, à propos du langage de l’écolier limousin : « Pétrarque acquit la vogue entre les flens^ pour ne s’eilre feulement arrefté au langage tofcan, ains auoir emprunté toutes paroles d’eslite en chaque fujet de diuerles contrées de l’Italie… Le femblable deuons- nous faire chacun de nous en noftre endroit pour l’ornement de noftre langue, & nous ayder mefme du grec & du latin non pour les efcorcher inepte- ment, comme fit fur noftre ieune aage Helifaine, dont noftre gentil Rabelais s’eft mocqué fort à propos en la perfonne de l’écolier limoufîn qu’il introduit parlant à Pantagruel en langage efcorche latin. » ( Lettres yliv. ii, p. 53). Qu’Helisenne de Crenne ait parlé le langage de l’écolier limousin, rien n’est plus sûr ; mais ce n’est pas elle que Rabelais a eue en vue, car ses livres n’ont paru qu’après le Pantagruel. Il y a au contraire, comme on te verra dans la note suivante, une identité complète entre certains passages de l’é- pître « aux lecteurs » du Champ jleury de Geofroy Tory et du discours de l’écolier limousin. Chacun des mots employés par celui-ci se trouvera dans notre Glossaire. Quelques-uns d’entre eux, aujourd’hui tort