Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


lO COMMENTAIRE.

Gargan, communiqua le nom de mont Gargau à la commune tout entière. Une partie feulement le garde aujourd’hui. »

Nous fignalerons encore la mention fuivante qui fe trouve dans le Diâionnaire archéologique de U Gaule {époque celtique)^ au mot AlluïES, canton de Bonneval, arrondiflement de Cliatcaudun (Eure-&-Loire) : « A deux cents mètres au fud des premières maifons du village, rive gauche du Loir, au lieu dit la Plaine d’Ambré^ exifte un demi-dolmen. Il eft connu fous le nom de Pierre- Coupe ou PaUc de Gargantua, n

Enfin, M. Joannc indique dans (a. Bretagne (p. 481), « un dolmen appelé le Tombeau de Gargantua^ » fur le territoire de Corlay (Côtes-du-Nord).

Les études plus nombreufcs & furtout plus exades d’hiftoire locale, qui fe pourfuivent de tous côtés, feront à coup fur connaître une quantité de plus en plus grande de défignations du même genre.

En examinant le travail de Félix Bourquelot, M. Bau- dry avait fait remarquer 1 qu’au fond ces dénomina- tions ne prouvent rien, parce qu’elles peuvent s’être introduites à une époque aflcz récente. « Trouve-t-on, dit-il, écrit quelque part avant le xvi* fièclc le nom de Gargantua ? »

iVI. Gaidoz, auteur d’une curieuse brochure intitulée Gargantua, effai de mythologie celtique -^ n’a pas tenu compte de cette grave objeftion.

« D’après lui, dit en analyfant fon ouvrage M. Gaf- ton Paris •’, ce perfonnagc n’cft pas de l’invention de Rabelais ; il cxiO : ait bien antérieurement dans la tradition populaire, comme le montre le grand nom- b>re des heux ou des monuments mégalithiques aux-

1. Revue de l’Injlruâion publique du 19 mai 1859.

2. Mémoire lu devant la Société de Linguijlique dans les séances des 6 et 20 juin 1868. Extrait de la Rezuc archéologique. — Paris, Franck, 1868, in-S" de 20 pages.

3. Revue critique du 22 mai lijbj. 4e auncc, a » 21, pages 326-329.