Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


12 COMMENTAIRE.

II.

Chroniques de Gargantua antérieures au Gargantua de Rabelais.

HARLEs BOURDIGNÉ, dans une Ballade aux lyfans, placée en tête de La. Légende toyeufe maiftre Pierre Faifeu, s’exprime ainfi :

Dl palhelin nayez plus les canlicques De iehan Je meun la grani iolyucie Ne de v’illon les fuhtillcs Irafficques Car pour tout l’ray Hz nont que nacquetle Robert le dyable a la tejle abolye Bachus /endort & ronfle fur la lye Laiffcz ejler caillette le folaflre Les quatre filz aymon vefiuz de bleu Gargantua qui a chepueulx de plaflre Voyez les faitz maiflre pierre faifeti

I. ’édition originale de cet ouvrage n’cft point datée, mais l’encadrement dont le frontifpice eft entouré porte, à droite & à gauche, le milléfime de 1526.

C’eft ici que Gargantua nous est préfenté pour la première fois, comme le héros d’un récit populaire, antérieur au roman de Rabelais, & qui fe trouvait dès lors entre les mains de tout le monde.

On poflfèdc aujourd’hui trois éditions d’une narra- tion de ce genre, antérieures toutes trois au Gargantua de Rabelais :

1° — LEs grandes et inefiimables Cronicques : du grant & énorme géant Gargantua… Imprime nouuellement. 1532. (A la fin) : ^ Lyon.

Petit volume in-4’ », de fcize feuillets non chiffrés, imprimés à longues lignes, au nombre de trente fur les pages entières, caraftères gothiques, fignaturcs, A.-D. Si nous ne le décrivons pas ici plus longuement,