Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/287

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


QUART LIVRE, T. II, P. 337-343. 279

Page 337, 1. i : Xous ne boirons tantouft que trop, a Quidam orta tempeftate in mare, cœpit avidiffime comedere carnes ; falitas, dicens hodie plus fe habi- turumad bibendum qua.n nuaquam antea. » (Bebelius, Face’cies.)

L. 17 : Le declaira bien heureux. Panurge prête ici plaisamment ses pensées au philosophe stoïcien. Plu- tarque {Comment on pourra apercevoir si Von profite dans l’exercice de la vertu ^ 11) et Diogène Laërce {Vies des philosophes] racontent seulement que, pendant une tempête, Pyrrhon montra à ses amis un jeune porc qui mangeait tranquillement de l’orge, disant que le sage devait imiter son impassibilité.

L. 27 : Tout efi frelore bigoth.

Efcampe toute frelore La tintelore frelore, Efcampe toute frelore, bigot !

(La Guerre, par Jannequin. Leroux de Lincy, Recueil de Chants historiques français, t. ii, p. 67)

Tallemant des Réaux (t. i, p. 329, note 3) indique « l’air : Bihy, tout efi frelaure, » qu’il attribue à la chanson de la duché de Milan. Frelore. corruption de l’allemand verloren, perdu ; bigoth, par Dieu !

Page 341, 1. 6 : Confummatum efi. « Tout est con- sommé. M Paroles du Christ sur la croix.

L. 22 : Vache ne veau. Le proverbe rimé est :

Entre Quande & Montforeau, Là n’y paiftra vache ne veau.

Voyez, plus loin, p. 357, 1. 13, comment Panurge ex- plique son vœu lorsque la tempête est passée.

Page 343,1. 3 : Hau Tigre. 1548 : Ho, bougre, h reda- che de tous les diables incubes fuccuhes & tout quand il y a.

L. 8 : Tempeftatif. 1548 : marin. Ce mot a sansdoute