Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/314

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


3o6 COMMEKTAIRE.

À ^’eot’ iyl^^r,i xcù Trupo ; TrspaiTs’pu, OùS’el ; "j-uva.t ! 4b ; ciàpp.a/i’ èÇsufYij^s 7 ; w Kc./’.r, ;….

L. 19 : Qui ha fi parle. Que celui qui a quelque chose à dire, à déclarer, parle ! Formule qui était devenue le nom d’un jeu. Voyez t. i, p, 80, 1. 16, 2" col.

Page 501, 1. 4 : Silenus,Da.nsLeCyclopejV. 168. Les deux vers qui suivent sont cités dans les Serées de Bouchet (t, I, p. 4), mais le premier hémistiche du se- cond y est ainsi modifié :

Qui boit bon vin…

L. 27 : Si croye^ les fuiges Mytlwlogiens. Ils racontent qu’un jour Hercule porta le ciel sur ses épaules pour soulager Atlas.

PaGK 502, 1. 17 : La corbeille de ^-^.fope. « Il prit le panier au pain : c’eftoit le fardeau le plus pefant. Cha- cun crût qu’il l’avoit fait par beftife : mais dés la difnée le panier fut entamé, & le Phrygien déchargé d’au- tant. » (La Fontaine, Vie d’Éfope)

L. 26 : Pfila. Pausanias, m, xix, 6.

Page 503, 1. 24 : La Ponerople de Philippe. Plutar- que. De la curiosite\ X.

Page 504,1. 11 : Contre Ls guahelleurs. Sou\k\-cmc\\t de la Guyenne à l’occasion de la gabelle, en 1548.

Page 507, 1. 7 : De Termes & Dejfay. « Ceci ar- riva environ le mois de Juillet 1548. Henri 11. Roi de France avoit envoie un fecours de fix mille hommes aux EcolTois qui depuis quelques années étoient en guerre avec l’Angleterre. Les Anglois aiant l’urpris fur les EcolTois l’ille de Keigth (autrement l’illc aux Chevaux), André de Montalambert fieur de Deffe qui commandoit le fecours de France prit de fî bonnes mefures pour rentrer dans cette Kle, qu’à une defcente qu’il y fît dix huit jours feulement après la prifc, ce brave homme fe rendit maiftre de l’inc,