Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/402

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


394 COMMtXTAIRt,

thery en avait donné quelques extraits dans sa biogra- phie, t. I, p. 71. Notre savant confrère, M. Molinier, éditeur du Pascal publié à la librairie Lemerre, a bien voulu les transcrire en entier pour notre édition dans les manuscrits de la Bibliothèque de Toulouse, fonds du clergé n° 31, folios 31, 85 et 217.

DE THEODVLO RABALAESO PVERO BIMVLO DEFVNCTO

Quxris quis iaceat fub hoc fepiilchro Tam paruo ? Theodulus ipfe paruus, Parua atatc quidem, liimilque forma, Et paruis oculis, 8z ore paruo : Toto denique corporc ipfc paruus, Sed magnas pâtre doclo, & : erudito, Inftruclo artibus omnibus, virum quas jiiquum ell foire bonum, pium, atquc lioncllum. Has omnes Theodulus il\c paruus, Vitam 11 modo fata non negalfent, Ercpturus crat patri, exque paruo Magnus tandem aiiquando crat futurus.

AD THEODVLVM RABALAKSVM PVERVM BIMVI.VM MORIENTE.M

Car nos tam fubito (rogo te) Rabalœfe, relinquis ?

Gaudia cur vita ; ncgligere cil animus ? Cur cadis ante diem teneia fraudate iuuenta ?

Cur te immatura morte necarc paras ?

Refpondet :

Non odio vita ; vitam hanc, Boyifonc, rclinquo, Vcrum vt pirpetuo non moriar, morior.

Viuere cum Chrilto vitam, Boyffone, putaui Solam, quai in prccio debeat elfe bonis.

AD EVNDEM, DI STIC II ON

Quod Theodule pctis cclum tam paruus, an illud Monllras, hos folos neiiipe piacere Dco ?