Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/48

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


40 COMMENTAIRE.

^ Pour faire le manteau fut leue quinze cens aulnes vng Cartier & demy de drap iuftement.

^ Pour faire fes foulicrs fut achapte chez les con- royeurs cinquante peaulx de vache & demye.

^ Pour faire les courroyes a les fermer fut achapte deux douzaines de peaulx de veau iuftement.

^ Pour carreler lefdidis foulliers fut achapte cheux les taneux le cuyr de trente fix beufz.

^ Pour faire fon bonnet a la coquarde fut baille au bonnetier deux cens quintaux de laine deux liures et demye et vng quart iuftement.

^ Son plumart pefoit bien cent troys liures vng quarteron & dauantaige.

^i Gargantua auoit vng fignet dor en vng de fes doys. Auquel auoit troys cens marcs dor, dix onces & deux deniers & demy & y auoit vng rubiz enchaflfc dedans ledift fignct qui eftoit merueilleufement bien eftime : & pefoit cent trente liures & demye.

f£ Au regard de monteure quoy quon en dye, il reffufa de en prendre a caufe que il alloit bien a pied : car en trente pas il faifoit autant de chemin que vng pofte euft fceu taire a quatre cheuauchees auecques vng bon cheual.

C[ Comment Gargantua remercya Merlin a fecret.

PRES que les habillemens furent para- cheuez & que Gargantua fe veit en ce point atourne & veftu de fes fumpteulx habillemens il refiembloit au paon qui faid la roue, car il mift fes deux mains fur CCS deux couftez en la prefence du bon Roy artus et de tous les gentilz hommes & nobles barons & affif- tans de fa court qui la eftoyent prefens. Adonc ledidt gargantua eftant efleue fur ces deux piedz il fe regarda dung fier couraige en faifant deux ou troys tours de la tefte, puis dift : bon fai£l croire le confeil