Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/225

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


COUSTE — COUSTUMIER

i6f

soit la dépense. II, 70 et IV,

234. II, 295. Couste. Côte. «… Ligurie, c’eft

la confie de Gènes. » II, 232.

«…huiR confies (reuttees. » 314.

« Les confies, comme vn rouet. »

379. Voir Bovin. Cousté. Côté. «… vindrent à tas

faiges femmes de tous confie^. »

I, 26. «… les tabourineurs auoient défoncé leurs tabourins d’vn coufiè… » I, 106. «… fon efpee baftarde au confié… » 132. «… voyant d’vn confié fa femme Badebec morte, & de l’aultre fon filz Pantagruel né… » 230. «… mettoyent tout le pauure guet par terre comme porcs, puis fuyoyent de l’aultre confié… »

296. «… les gigotz, le hault confié, la poidrine… » II, 294. « Panurge à coufiè du fougon… »

297. « Frère Ian, les reguardoit de confié. » 448. «… tous carrez confies. » III, 87.

Cousteau. Coteau. « Au pied du coufleau. » I, 81. «… le chemin vers les coufieanx. » 136.

Cousteau. «… vn homme qui fuyt quand il fault iouer des coufieanx. » I, 146. « Autres coupoient le feu auec vu couf- tcau. » III, 81. Voir Boutique, Bracqucmar.

Coustelette. Côtelette. « Les couficlettes dont on fait en Pyg- mion les beaulx petitz arcs… »

II, 294. « Couficlettes de porc à l’oignonnade. » 478.

Coustelleur. Coutelier. Voir Aguiser.

Cousteret, Coustret. Corbeille ou hotte de vendange. Des lettres de rémission de 1394 et de 1399 citées dans le Glossaire de du Cange, à l’article Costerelhnn,Cos- teretum, mentionnent : «… vn Coufieret de vin » et des « haffes- cofieres ou hottes à vendangier. »

« le penfe que plufieurs font au- iourd’huy empereurs, Roys… lefquelz font defcenduz de quel- ques porteurs de rogatons & de coufireti. » I, 9-10. «… mefïïeurs les porteurs de coufieret^… » 273. «… quelque porteur de coufiretz gros & gras. » 303. « Perceforeft (eftoit) porteur de confiret’. » 566. «… fept por- teurs de coufircti chafcun ayant vne corbeille à fon col. » 381.

Couster. Voir Bon.

Coustier. Allant à côté, n’attei- gnant pas le but. « Tous feurent coufiiers. Rien du blanc facro faimfl barbouillé ne feut… San- fornin l’aifné… nous iuroit… qu’il auoit veu… le pafadouz de Carquelin… s’eftre efcarté loing d’vne toife coufiier vers le four- nil. » II, 452.

Coustiere. «… feift caller les Boulingues… & de toutes les Aiuemnes ne refter que les gri- zelles & couflicres. » II, 336. Dans son Glossaire nautique, Jal, qui explique coufiiere par Hauban, fait l’observation sui- vante : « Les griselles (enflé- chures) et les coufiieres n’ont jamais pu être comptées parmi les antennes ou vergues ; nous avons déjà fait cette remarque p. 511, t, II de notre Archèol. navale. »

Coustoyer. Côtoyer. « Ayans prudemment coufloyè le tourbil- lon… » III, 69. «… aduola grand nombre de Gays d’vn coufté, grand nombre de Pies de l’autre… Et fe coufloyoicnt en tel ordre, que… » 186.

Coustume (Avoir de). Voir p. 65", col. 1.

Coustumier. «… de ce faire il eftoit tant coufiumicr, qu’au feul fon des pinthes… il entroit en ecftafe… » I, 30. « Efquelz ie