Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTICE BIOGRAPHIQUE SUR RABELAIS

cia cette affaire avec la cour de Rome. Au reçu de l’in- duit pontifical, Geoffroy d’Estissac installa Rabelais à Ligugé, dans sa propre maison, voulant l’avoir sans cesse auprès de lui. Bon théologien, très versé dans les ma- tières ecclésiastiques, il ne négligeait pas les belles lettres et toutes les sortes de savoir le captivaient. Jean Bouchet nous l’apprend dans une « épistre responsive » à une invitation également rimée, que Rabelais lui avait adressée, en la datant ainsi :

A Ligugé, ce malin de septembre Sixiesme jour, en via petite chambre, One de mon îict ie me renouvellais Ton serviteur et amy Rabellays.

Jean Bouchet, dans sa réponse, loue ainsi Geoffroy d’Estissac :

// ayme gens lettre~ En grec, latin et français, bien eslre~ A diviser d’histoire ou théologie, x Dont tu es l’un : car en toute clergie Tu es expert. A ce moyen, te print Pour le servir, dont très grant heur te vint. Tu ne pouvais trouver meilleur service Pour tepourvoir bien tost de bénéfice.

Et Jean Boucher ne tarit pas d’éloges sur le charmant séjour de Ligugé ; il loue l’habitation, les promenades, le vin exquis, les fruits savoureux, l’humeur accueillante du maître ; l’affabilité de tous les commensaux. Rabelais

1 On prononçait thologie.