Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/287

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ENLEVÉ — ENSEMBLE

227

haut à grandes eniambecs… » III. 145.

Enlevé. « Les aureilles auoient haut enletiees… » II, 385. « Pan- tagruel apperceut vn grand & monftrueux Phyfetere… enleué plus hault que les hunes des naufs… » 386. « Les deux par- ties (d’un portai) eftoient d’a- rain… faites à petites vinettes, enleuees, 8c efmaillees mignon- nement. » III, 14 r. Voir Bosse.

Enlumineur. «… Beuueurs, En- lumineurs de mufeaulx… » III, 243.

Enlumineure. «… Bacchanalia viuunt. Vous le pouuez lire en groffe lettre & enlumineure de leurs rouges muzeaulx… » 1, 383.

Ennemy. Le diable. «… par l’infti- gation de l’cnnemv d’enfer… » 11,93.

Ennicroché. Accroché ensemble, emmêlé. Voir Brancar.

Ennui. Peine, souffrance. «… en- cores que la douleur luy feuft quelque peu en fafcherie,… la ioye qui touft fuccederoit, luy tolliroit tout ceft ennuy… » I, 25.

Enquestf.r (s’). «… s’cnqueftant quelz genz fcauans eftoient pour lors en la ville. » I, 64. «… s’en- quefta… que quercit cefte mom- merie. » 68. «… s’enquejla combien on auoit prins de fouaces. » 121. « le m’en en- quefteray plus à plein… » 238. «… la refolution eft ayfee & n’en fault enquejler d’auan- taige… » 580.

Enquesïeur. «… aduocatz, en- quêteurs, tabellions… » II, 200.

Enragé, Enraigé. « Sa femme… deuint enraigée… le fol mary & la femme enragée fe rallièrent enfemble… » II, 167.

Enrager. «… ie feroys plus que tiercelet de lob, fi ie rienrageois tout vif. » IL 50. «… faifoient

de tous pourfuyuans… pourrir les corps, & enraiger les âmes. » III, 121.

Enrimer (s’), s’enrhumer. Forme employée pour amener un jeu de mots. «… ie rime tant & plus : & en rimant, fouuent m’enrime. » I, 53 et IV, 99.

Enroiddy. Voir Bracqucmar.

Enrouer (s’). «… lorfque les Ci- galles commencent s’enrouer… » II, 229.

Ensaché. Mis en sac. Voir En- châssé.

Ensagir. Devenir sage. Voir Febve.

Enseigne. Insigne. «… pour leur lvmbole & enfcigne ont la fleur plus que nulle autre blanche, c’eft le lys. » I, 42.

— Enseigne d’auberge. « Faic- tes dreffer la collation en cefte prochaine hoftellerie en laquelle pend pour enfiigne l’image d’vn Satyre à cheual. » II, 281.

— Drapeau de l’infanterie et celui qui le porte. «… les porte- guydons & enfeignes auoient mis leurs guidons & enfeignes l’oree des murs… » I, 106.

— Enseigne est souvent opposé à cstanlerol, étendard de la cava- lerie, «…entra… vneenfeignede gensdepied… Iceuxfurent fuiuis par quatre trompettes, &vneftan- terol de gens de cheual… s III, 399. «… entrèrent vn eftanterol de gens de cheual, & vne enfcigne de gens de pied… » 403.

A bonnes enseignes. Voir p. 2, col. 1. — Voir Ensigne.

Enseigner. « J’ay fouuent ouy en prouerbe vulguaire, Qu’vu fol en feigne bien vn faige. » II, i/7- « Pourceau Minerue enfeignant. » 415.

Ensemble. En même temps, en outre. «… i’ay donné à en- tendre à ce prifonnier que nous auons armée fur mer, enfemble