Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


XXVI NOTICE BIOGRAPHIQUE SUR RABELAIS

man de Rabelais qu’on connaisse jusqu’à présent est le Pantagruel de in 3- ^ se vendait à Lyon en la maison de Françoys Juste, demourant deuant nostre-dame de Confort. 11 est annoncé sur le titre comme augmenté et corrigé fraî- chement par maijlre lehan lunel, douleur en théologie ; sans prendre cette indication au sérieux, il faut regarder comme plus ancienne, et probablement originale une autre édition imprimée en caractères gothiques, qui mal- heureusement est sans date et se vendait dans une librai- rie toute voisine de celle de François Juste, en la maison de Claude Nourry diôl le Prince, près nojlre dame de Confort. Sur le titre de cette première édition, l’ouvrage est annoncé comme composé nouvellement par maiftre Alco- frybas Nasier. Ce nom bizarre est l’anagramme exact et complet de François Kabclays, les éditions suivantes por- tent simplement : par maiflre Alcojribas, comme si l’édi- teur n’eût pas compris, ou qu’il eût voulu dissimuler la signification de cet anagramme et le véritable nom de l’auteur.

Rabelais ne tenait jamais longtemps en place. Après deux ans de séjour à Lyon (de la fin de i f 3 1 à la fin de if 33), il quitta cette ville. Jean du Bellay, évêque de Paris, l’attachait à sa personne et l’emmenait à Rome en qualité de médecin. Rabelais passa à Rome les trois pre- miers mois de IH4- ^ UIS il revint à Lyon et dut y séjour- ner un peu plus d’une année. Ensuite il repart pour Rome, où il reste auprès de Jean du Bellay depuis juil- let 15-35- jusqu’à mars 1 536- Il quitte Rome alors après