Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/65

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


A (préposition)

fendre à ce befoing. » ni. «… iaapperçoy aulcuns d’iceulx qui viennent contre nous à la foulle. » 161. «… les bonnes dames toutes à la foulle accou- rurent… » II, 166. «… pan- toufles… defchiquettees à barbe d’efcreuiffe. » I, 201, et IV, 152. «… faiit à quehues de lampes. » 284. «… mefys vngpeu de mal à la cheute. » 285. «… nez… faict <i manche de rafouer. » 295. «… û à Plutarche foy auez. » II, 10. « Diane les porte (cornes) en tefte à forme de beau croiffant. » 74. « Ils auoient la braguette de leurs chauffes à forme de pantoufle. » III, 103. «… quant nous vient à mémoi- re. » 300.

4° Envers, à l’égard de. « Soys feruiable à tous tes prochains. » I, 257. «… il fe courroucera à moy. » 324.

5 Pour. « A pareille raifon Iupiter feift durer xlviij. heures la nuyCt qu’il coucha auecques Alcmene. » I, 17. «… d’vne groffe traine fift vn cheual pour la chaffe, vn aultre d’vn fuft de preffouer à tous les iours. » 47. « le vous les rends à rouftir ou boillir : a fricaiïer ou mettre en pafte. » 343. « ani- mant… né à paix non à guerre, animant né à iouiffance mirific- que de tous fruidz… animant né < ? domination pacificque fus toutes beftes. » II, 46. «… pren- dre à femmes. » 239. «… à faire la gueule d’vn four font trois pierres neceffaires. » 260. « Sy voftre plailir eft me enuoytr quelque lettre de change i’efpere n’en vfer que à voftre feruice. III, 361

6° Selon, suivant. «… à voftre pouoir tenez moy toufiours ioyeux. » I, 7. «… à l’arbitre

de leurs gouuerneurs. » II, 238. « pour la fefte honorer à nollre pouoir… » 453. «… à fon franc arbitre et bon plaifir. » III, 256. 7 Vers. «… demanda Grand- goufier s’il vouloit demourer auecques luy, ou fi mieulx ay- moit retourner à fon roy ? » I, 171. « Retournons à nos mou- tons. » II, 167.

A forme un grand nombre d’ex- pressions adverbiales, préposi- tives, conjonctives et exclama- tives :

A bruni, à brum. Espèce d’excla- mation, employée dans le pas- sage suivant pour indiquer qu’on revient sur ce qu’on a dit, qu’on se reprend, qu’on se corrige : « le y fuis maiftre paffé. A brum, à brum, ie fuis prebftre Macé. »

I, 24.

A ce que. Pour que, afin que. «… fu pplia vn fçauan t medicin. . . à ce qu’il confideraft fi poffible eftoit remettre Gargantua en meilleure voye. » I, 85. «…con- feille moy à ce qu’ei\ de faire. » 110. «… ennoya le duc Phron- tifte pour admonnefter Gargan- tua à ce qu’il auanceaft… » 178. «… me rendez mes patenoftres, à ce que mon mary ne me les demande. » 324. «… i’ay… de- pefché Malicorne à ce que ie foys acertainé de ton partement. »

II, 279. «… feirent fignes aux paiges, àce^ît’ilzhouftaflent leurs atours. » 306. «… commenda… les munitions des naufz eftre en terre expofees, à ce que toutes les chormes feiffent chère lie. » 358.

A contrepoil. «… fi ie rencon- tre bien… feray ie heureux ? — Affez. — Tournons à contrepoil. Et fi ie rencontre mal ? » II, 173. «… que ie vous efpluche à contrepoil. » 348 « En Germanie