Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/67

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


A (préposition) — ABATEUR

amours à plaifir. » II, 38. «… toute la région eftoit à plaifir arroufee. » 485.

A plein. « Tout à plein. » I, 323. «… n’eftez à plein fatif- faicl. » II, 177.

A poind, Apoind, Appoincl. «… la femelle bien à poind & fouuent gimbretiletolletee. » II, 262. « Tout vient à poind qui peult attendre. » 438. « Nous eftans bien apoinâ fabourez l’efto- mach… » III, 38. «… ne luy fauriez vous bien appoincl… le ventre relier. » 64. «… ie ne fuis encores bien apoind aduerty… »

355-

A propos, à propous. «… ie me trouue à propous, comme lard en poys. » II, 197 et IV, 25g. « A propos : vous verrez cefte faifon à moytié plus de fleurs, qu’en toutes les trois autres. » III, 248. « A propos truelle. » I, 146 et IV, 135. « C’eft bien à propous truelle, Dieu te guard de mal maffon. » II, 93.

A rebours. Voir A contrepoil.

Afuffifance. «… ce m’eft tout vu, pourueu qu’ayons du piot à fuffifance. » III, 251.

A tas. «… affin qu’en la prime vere ilz euffent beuf de faifon à tas… » I, 19. «… vin- drent à tas faiges femmes de tous couftez. » 26.

A tors, & à trauers. « Ce que fera dicï… fera paffé au gros ta- mys à tors, & à trauers. » III, 232.

A trauers, et, en un seul mot, atrauers. « le (dift Eufthenes) entreray par atrauers leurs tran- chées. » I, 535. «… les gros taons malfaifans… paiïent à trauers. » III, 50.

Auc.u. Pour à i’(7H.« Noftre trin- quet eft auau l’eau. » II, 337. A entre le même mot répété sans article, indiquant que les choses se

suivent, se succèdent : «… vou- loyt que maille à maille on feift les haubergeons. » I, 45. «… maille à maille eft faift le aubergeon. » II, 201.

A est quelquefois supprimé dans des phrases où nous l’emploie- rions aujourd’hui : «… coups de poing commencèrent trot- ter. » II, 321. « Souldain la mer commença s’enfler. » 336. — Nous le trouvons au contraire dans des locutions où il n’est plus en usage. « Voiez vous ce bureau ?… le ne l’ay prins qu’à ce matin. » II, 43. « Fauldra il peu ou beau- coup foupper à ce foir ? » 68.

Aage, Eage. «… depuis l’arche de Noë iufques à cet eage. » I, 9. « En fon eage virile… » 16. «… s’il vit il aura de Y eage. » I, 229 et IV, 167. «… la lu- mière & dignité a efté de mon eage rendue es lettres. » 254. «… en Y eage ou ie fuis i’ay efté contraint de apprendre les let- tres Grecques, lesquelles… ie n’a- uoys eu loilîr de comprendre en eumonieunem^.ii 255. «…cefte eage courante l’an mil cinq cens cinquante. » III, 5. «… fi ie vis encores Y aage d’vn chien, en- femble de trois corneilles. » 8. «… fi viuez encore fix Olym- piades & Yaage de deux chiens. . . » 45. «…I’auois leu… qu’il n’en eftoit qu’vn (Plicenix)… pour vn aage. » 121. «… il (le ciel) ne tombera de voftre aage… » 251.

Abandonner (se). «… voftre femme… à aultruy fe abandon- nera… » II, 73. «… elle vous fera coqu fe abandonnant à aul- truy. » 90.

Abastardir. «… leur fçauoir… abaflardifanl les bons & nobles efperitz… » I, 59.

Abateur. «… abateur & fendeur de boys. » II, 257.