Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/89

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ALLONGEMENT ALTERATION

2 9

Allongement. «… ledictdu Dou- het tint… que ces regiftres, en- quelles… n’eftoient que fubuer- fions de droict & allongement de procès. » I, 269.

Allonger. Allonger les ff. Falsi- fier un compte, transformer les sous en francs. «… fus ceftuy mien bureau ne fe ioue mon ar- gentier d’allonger les.ff. » II, 43.

Allors. « le y renonce des à pra> fent comme allors. » II, 88.

Ar.i.ouvv. Affamé comme un loup. Voir Affamé.

Alloy. «… le timpoit (un tour- noys)… comme pour entendre s’il eftoit de bon alloy. » II, 179,

Allu.melle. Lamelle, lame. « Af- filoient cimeterres… allumelles. »

II, 7. «… fers & allumelles. »

III, 59.

At.lumetier. Faiseur ou marchand d’allumettes. « Geoffroy à la grand dent eftoit allumetier. » I, 565 » — Incendiaire. «… gens foubzmis à… Mars, comme Al- lume tiers. Boute feux… » III, 211-242.

Alluz. A l’excès. « le ne fuys de de ces importuns Lifrelofres, qui… contraignent les… com- paignons trinquer, voire caros « S : alla ; , qui pis eft. » II, 13.

Alme (Aima). Nourricière. «…Yal- me inclyte & célèbre académie. . . » I, 241. « Valmc iSc grande mère, la Terre. » II, 225.

Almicantarath. «… f(ol) i’Al- micantaratb. » II, 184.

At.oks. Voir Agalloche.

Alogique. «… confequence alo- gique, c’eft à dire defraifonnable. » III, 66.

ALOPECUROS (’AWéxouçaç). « Ah-

pecuros, qui femble à la queue de Renard. » II, 235. Alosis. ("Alwf. ;). Prise. «… acheta cinq ou fix maifons… puis meit le feu dedans. C’eftoit vue nou-

uelle Alofis, Se nouueau feu de ioye. » III, 395.

Alouette, Allouette. « Si les nues tomboient efperoyt prandre les alouettes. » I, 45. … on dict que les Alloueltes grandement redoubtent la ruine des cieulx. Car les cieulx tombans, toutes fe- roient prinfes. » II, 332. «… n’ef- perez dorenauant prendre les alouettes à la cheute du ciel. » III, 251. — Coup, chiquenaude : « La iouoyt… A taillecoup Aux nazardes Aux allouetles Aux chinquenaudes. I, 80-83. " ■•• ^ s gaignent leur vie à endurer force plameufes, chinquenaudes, alou- ettes… » IV, 214.

Alpheste (’Aa-j^tt/, ;). «… de cefte qualité font Hefrodothe & Ho- mère appeliez alphejles c’eft à dire rechercheurs & inuenteurs. » III, 226.

Alphtfomantie ("A).ç-.tov, farine d’orge). « Voulez-vous… en fçauoir la vérité… Par Alphito- mantie… méfiant du froment auecques de la farine. » II, 124- 125.

Alteratif. «… fes capitaines…, goufterent defdictes drogues pour efprouuer fi elles eftoient tant alteratiucs. » I, 352.

Altération. «… luy nettoya toute {’altération & peruerfe ha- bitude du cerueau. » I, 83. « Plus auifi multiplioient en ap- pétit & altération. » II, 80. «… il (le pantagruelion) nafquit on temps de altération. » 235. «… vous tirerez l’œuf cu-yt… sans altération, immutation, ne efchauffement du facre Panta- gruelion. » 242. « Vous auez re- mède trouué infinable contre toutes altérations ? » 253. « Hef- paigne… Arragon, feront bien fubiecfz à foubdaines altéra- tions… » III, 246.