Page:Racine - Les Plaideurs, Barbin, 1669.djvu/30

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



S C È N E   VI
Chicaneau, Petit Jean.
CHICANEAU

Allons à ce deſſein rêver ailleurs. La Brie,
Qu’on garde la maiſon, je reviendrai bientôt.
Qu’on ne laiſſe monter aucune âme là-haut.
Fais porter cette lettre à la poſte du Maine.
Prends-moi dans mon clapier trois lapins de garenne,
Et chez mon procureur porte-les ce matin.
Si ſon clerc vient céans, fais-lui goûter mon vin.
Ah ! donne-lui ce ſac qui pend à ma fenêtre.
Eſt-ce tout ! Il viendra me demander peut-être
Un grand homme ſec, là, qui me ſert de témoin,
Et qui jure pour moi lorſque j’en ai beſoin :
Qu’il m’attende. Je crains que mon juge ne ſorte :
Quatre heures vont ſonner. Mais frappons à ſa porte.

PETIT JEAN

Qui va là ?

CHICANEAU

Qui va là ? Peut-on voir monſieur ?

PETIT JEAN

Qui va là ? Peut-on voir monſieur ? Non.

CHICANEAU

Qui va là ? Peut-on voir monſieur ? Non. Pourrait-on
Dire un mot à monſieur ſon ſecrétaire ?