Page:Racine - Les Plaideurs, Barbin, 1669.djvu/36

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LA COMTESSE

Je n’en vivrai, monſieur, que trop honnêtement.
Mais vivre ſans plaider, eſt-ce contentement ?

CHICANEAU

Des chicaneurs viendront nous manger juſqu’à l’âme,
Et nous ne dirons mot ! Mais, s’il vous plaît, madame,
Depuis quand plaidez-vous ?

LA COMTESSE

Depuis quand plaidez-vous ? Il ne m’en ſouvient pas,
Depuis trente ans, au plus.

CHICANEAU

Depuis trente ans, au plus. Ce n’eſt pas trop.

LA COMTESSE

Depuis trente ans, au plus. Ce n’eſt pas trop. Hélas !

CHICANEAU

Et quel âge avez-vous ? Vous avez bon viſage.

LA COMTESSE

Hé, quelque ſoixante ans.

CHICANEAU

Hé, quelque ſoixante ans. Comment ! c’eſt le bel âge
Pour plaider.

LA COMTESSE

Pour plaider. Laiſſez faire, ils ne ſont pas au bout :
J’y vendrai ma chemiſe ; & je veux rien ou tout.