Page:Rameau - Notes historiques sur la colonie canadienne de Detroit, 1861.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tuant un lien particulier entre vous, vous en deviendrez chacun individuellement plus fort. Voyez les Anglais, les Américains, les Allemands, comme ils se tiennent entre eux et comme ils s’entendent. Faites de même. On dit qu’ils ont entre eux des associations secrètes et une franc-maçonnerie qui les rendent très redoutables. Que la communauté d’origine constitue entre vous un lien et une association, toute naturelle, bien plus respectable et aussi forte. Préférez-vous entre vous à tous les autres, choisissez toujours les marchands qui parlent français, les artisans de votre origine, faites vos affaires entre vous autant que possible, soyez toujours unis et soutenez-vous toujours contre les autres ; vous ne sauriez croire ce que vous y trouverez de force et de respectabilité.

Honorez dans l’intérieur de la maison votre langue et vos souvenirs de famille. Durant mon voyage en Amérique, je me suis donné une règle que vous pourriez peut-être adopter, vous êtes assez nombreux ici pour cela, et la voici : Toutes les fois que j’ai besoin de quelqu’un, je tâche de mon mieux de lui parler sa langue, mais quand on a besoin de moi, j’exige également autant que possible qu’on me parle français. Et à ce sujet ne vous piquez point d’une vaine complaisance, car rappelez-vous encore