Page:Raynal - Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les deux Indes, v1.djvu/24

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Histoire philosophique
2

& le paſſage aux Indes par le cap de Bonne Eſpérance. Alors a commmencé une révolution dans le commerce, dans la puiſſance des nations, dans les mœurs, l’induſtrie & le gouvernement de tous les peuples. C’eſt à ce moment que les hommes des contrées les plus éloignées ſe ſont rapprochés par de nouveaux rapports & de nouveaux beſoins. Les productions des climats placés ſous l’équateur, ſe conſomment dans les climats voſins du pôle ; l’induſtrie du Nord eſt tranſportée au Sud ; les étoffes de l’Orient ſont devenues le luxe des Occidentaux ; & par-tout les hommes ont fait un échange mutuel de leurs opinions, de leurs loix, de leurs uſages, de leurs maladies, de leurs remèdes, de leurs vertus & de leurs vices.

Tout eſt changé, & doit changer encore. Mais les révolutions paſſées & celles qui doivent ſuivre, ont-elles été, ſeront-elles utiles à la nature humaine ? L’homme leur devra-t-il un jour plus de, tranquillité, de bonheur & de plaiſir ? Son état ſera-t-il meilleur, ou ne fera-t-il que changer ?

L’Europe a fondé par-tout des colonies ; mais connoît-elle les principes ſur leſquels