Page:Raynal - Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les deux Indes, v3.djvu/212

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Histoire philosophique
194


& ſe multiplient en plein air. La France s'en eſt auſſi procuré ; & ils réuſſiroient vraiſemblablement dans les provinces méridionales de ce royaume. Ce ſera un très-grand avantage de cultiver nous-mêmes une plante qui ne peut que difficilement autant perdre à changer de ſol qu'à moiſir dans la longue traverſée qu'elle eſt obligée de faire. Il n'y a pas longtems que nous étions tout auſſi éloignés du ſecret de faire de la porcelaine.

XXVII. Origine, nature & propriété de la porcelaine que les Européens achètent à la Chine.

II exiſtoit il y a quelques années dans le cabinet du comte de Caylus, deux ou trois petits fragmens d'un vaſe cru Egyptien, qui, dans les eſſais faits avec beaucoup de ſoins & d'intelligence, ſe trouvèrent être de porcelaine non couverte. Si ce ſavant ne s'eſt pas mépris ou n'a pas été trompe, ce bel art étoit déjà connu dans les beaux tems de l'ancienne Egypte. Mais il faudroit des monumens plus authentiques qu'un fait iſolé, pour en faire refuſer l'invention à la Chine, où l'origine s'en perd dans la nuit des tems.

Sans entrer dans le ſyſtême de ceux qui veulent donner à l'Egypte une antériorité de fondation, de loix, de ſciences & d'arts de