Page:Rebière - Mathématiques et mathématiciens.djvu/129

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
116
MATHÉMATIQUES ET MATHÉMATICIENS

La science même la plus exacte renferme quelques principes généraux que l’on saisit par une sorte d’instinct qui ne permet pas d’en douter, et auquel il est bon de se livrer d’abord. Après les avoir suivis dans toutes leurs conséquences et s’être fortifié l’esprit par un long exercice dans l’art de raisonner, on peut sans danger revenir sur ces principes qui se présentent alors dans un plus grand jour…

Laplace.

J’avoue même que j’attacherai moins de prix à mettre dans la démonstration d’un théorème cette rigueur extrême, si recherchée maintenant, qu’à faire clairement apercevoir la raison de ce théorème et ses connexions avec les autres vérités mathématiques. Je prie donc que l’on m’accorde quelquefois, pour la commodité de l’exposition et pour ne point décourager dès le début mes jeunes lecteurs, des démonstrations qui ont satisfait si longtemps les plus grands géomètres.

Cournot



Il ne faut pas prévenir à contre-temps des difficultés trop subtiles.

J. Bertrand.

Voulez-vous simplifier une théorie, une méthode, inscrivez-la dans les programmes. Les professeurs se