Page:Rebière - Mathématiques et mathématiciens.djvu/160

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
147
MORCEAUX CHOISIS ET PENSÉES

Il n’y a point de nombre aux yeux de Dieu. Comme il voit tout à la fois, il ne compte rien.

Condillac.

Au milieu de causes variables et inconnues, que nous comprenons sous le nom de hasard, et qui rendent incertaine et irrégulière la marche des événements, on voit naître à mesure qu’ils se multiplient une régularité frappante qui semble tenir d’un dessein, et que l’on a considérée comme une preuve de la providence.

Laplace.

Je ne puis concevoir comment de si habiles mathématiciens nieraient un mathématicien éternel.

Voltaire.

Platon avait écrit sur la porte de son école de philosophie ces mots : Que nul n’entre ici, s’il n’est géomètre.


Sans les mathématiques, on ne pénètre point au fond de la philosophie : sans la philosophie, on ne pénètre point au fond des mathématiques ; sans les deux, on ne pénètre au fond de rien.

Bordas-Demoulins.