Page:Recherches asiatiques, ou Mémoires de la Société établie au Bengale, tome 2.djvu/372

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
342
SUR L’ANTIQUITÉ

du lion ; et celles de moûla, γ, ε, δ, ζ, φ, τ, σ, ν, ο, ξ, π, du sagittaire. Plusieurs des autres me paroissent ne pas présenter plus d’obscurité : cependant, lorsque le nombre des étoiles d’une maison est au-dessous de trois, ou même de quatre, il n’est pas aisé de les déterminer avec certitude ; et je suis forcé d’attendre que quelque jeune astronome hindou, pourvu d’une bonne mémoire et de bons yeux, puisse me tenir compagnie dans les belles nuits où je serai de loisir, dans les saisons convenables, pour m’indiquer, dans le ciel même, les diverses étoiles de toutes les constellations qui ont des noms dans la langue sanskrite. Excepté celles du zodiaque, les seules étoiles qu’on m’ait nommées distinctement jusqu’à ce jour, sont le septarchi, dhrouva, aroundhatî, vichnoupad, mâtrimandel ; et dans l’hémisphère méridional, agastya, ou canope. À la vérité, les vingt-sept étoiles yoga ont des noms particuliers, dans l’ordre des nakchatras auxquels elles appartiennent ; et puisque nous apprenons[1] que les Hindous ont déterminé la latitude, la longitude et l’ascension droite de chacune, il seroit utile d’en donner la liste : mais, pour le moment, je ne puis que donner les noms de vingt-sept yogas, ou divisions de l’écliptique.

Vichcambha. Ganda. Parigha.
Prîti. Vriddhi. Siva.
Âyouchmat. Dhrouva. Siddha.
Saubhâguya. Vyâghâta. Sâdhya.
Sôbhana. Herchana. Soubha.
Atiganda. Vadjra. Soucra.
Soucarman. Asridje. Brahman.
Dhriti. Vyatipâta. Indra.
Soûla. Varîyas. Vaidhriti.

Maintenant que j’ai fait voir de quelle manière les Hindous arrangent les étoiles du zodiaque par rapport au soleil et à la lune, passons à notre objet principal, l’antiquité de ce double arrangement. En premier lieu, les Brahmanes eurent toujours trop d’orgueil pour emprunter leur savoir des Grecs, des Arabes, des Moghols, ou de

  1. Voyez ci-dessus, p. 314.