Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/149

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
131
poésie védique

Alpes et de leurs orages » ; mais pour les Aryens émigrés dans l’Inde, ces Alpes n’étaient plus l’Elvend ni le Demavend, c’était l’Himalaya, et les mots adressés à des formes différentes devaient prendre un sens nouveau.

D149- sarasvatî ou vâtch -liv2-ch12.jpgMusée Guimet.Cl. Giraudon.

sarasvatî ou vâtch
Fille et épouse de Brahmâ, déesse de la parole, de la science et personnification de la rivière du même nom.


Pour les riverains des « Sept fleuves », les Alpes se dressaient de toute leur énorme hauteur au-dessus d’une plaine basse, et n’avaient