Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Hoang-ti (Tsin-chi, Ching-ti) rétablit l’unité, il veilla à la construction de la « Muraille » et se rendit aussi célèbre en ordonnant la destruction des anciens livres (— 213) ; mais, ironie du sort, sa dynastie, la quatrième, ne survécut que sept années à cet acte insolite qui devait inaugurer une ère nouvelle.

La période de la 5e dynastie (Han) est une des plus troublées de l’histoire de Chine. Wu-ti, roi fastueux, règne de — 140 à — 86, Wang-mang, usurpateur, de 9 à 24 après J.-C. Peu après, vers l’an 65 de l’ère vulgaire, le bouddhisme commença à pénétrer en Chine, créant ainsi un mouvement dont l’histoire appartient à un chapitre ultérieur.