Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/243

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
223
récits malais

qui en firent une description ironique la répandirent dans la Nouvelle-Guinée, dans l’Inde, jusque dans l’intérieur de l’Afrique : cette histoire venant de loin, ils pouvaient l’exagérer à plaisir.

D243- bateau à balancier -liv2-ch13.png

Document communiqué par Mme Massieu.

bateau à balancier des malais, des polynésiens, etc.

Riches en mémoire et en imagination, grâce à leurs voyages, les Malais devaient aussi à leur expérience des peuples divers une grande variété de culture suivant les hommes avec lesquels ils avaient été en contact. Ainsi, dans Java, visitée et partiellement habitée par les Hindous, les Malais reçurent les formes successives de la religion des immigrants péninsulaires et s’en laissèrent pénétrer profondément. Aux origines de l’histoire javanaise, des missionnaires brahmanes étaient à l’œuvre parmi les habitants de l’île. Puis ceux-ci devinrent bouddhistes, et, dans la ferveur de leur foi, élevèrent, près de Magelang, le temple de Boeroe Boedhoer[1], le monument le plus majestueux et

  1. Boro-Budor ou Buru-budur ; la diphtongue hollandaise oe équivaut au français ou.