Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/43

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
25
ville de la beauté

Avant le temps où l’histoire trace à nos yeux quelques vagues linéaments de révolution humaine dans le monde oriental, quelles populations résidaient dans les contrées qui réunissent les deux centres antiques de civilisation en Occident et en Orient ?

N° 212. Hoang-ho, de Lan-toheu à Kaï-fong.
D043- Hoang-ho, de Lan-toheu à Kaï-fong -liv2-ch11.png


D’abord il faut constater que, sur le versant de l’est, qui est celui du Pacifique, tout l’énorme territoire compris entre le faîte de partage du continent et la Chine proprement dite se compose en grande partie de plaines, de steppes, de hautes vallées herbeuses où les pluies sont rares et peu abondantes : si ce n’est au bord des rivières, l’agriculture y est impossible