Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/455

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
435
chiites et sunnites

D’après les dogmes du chiisme, Ali a le même rang que Mahomet dans la vénération des fidèles. Si le beau-père est prophète, le gendre est lieutenant-vicaire : il est la réincarnation de l’antique Djemchid ; d’après quelques sectes, il serait même fils d’Allah, coexistant avec son père ; d’autre part, le khalife Omar, rival d’Ali, est considéré par les Persans chiites comme une sorte d’incarnation du mal : l’ancienne forme du dualisme religieux se reconstitue par les deux personnes des khalifes ennemis.

N° 284. La Perse et le Chiat-Ali.
D455- N° 284. La Perse et le Chiat-Ali. -liv3-ch4.png

Le liseré de hachures indique les limites de l’empire Persan, et le grisé vertical l’étendue du Ghiat-Ali. Les seuls renseignements que l’éditeur ait pu se procurer sont ceux que donne une carte à petite échelle de l’Atlas Berghaus. Du reste, en une pareille matière, on ne peut espérer avoir de document précis.


Plusieurs autres détails de la religion et des mœurs