Page:Reclus - L’Homme et la Terre, tome 1, Librairie Universelle, 1905.djvu/535

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
513
repos hebdomadaire

œuvre, considérée comme accomplie. De même, suivant la légende babylonienne, non exactement reproduite à cet égard par les livres hébreux, le déluge prit fin le jour du sabbat, après six jours d’ouverture des « bondes célestes » : les nuages, travailleurs obéissants, avaient, eux aussi, droit à reprendre des forces. Le mythe créant la divinité ne pouvait que lui donner les mœurs de l’homme lui-même.

Avec son cortège de connaissances et de notions exactes sur la division de l’espace et du temps, l’art de remuer la terre et d’entasser la brique que les Chaldéens avaient poussé si loin leur inspira certainement
reconstitution de la tour de babel
D’après la description d’Hérodote, le temple de Bel s’élevait sur la septième plate-forme de la Tour des Langues, à 189 mètres de hauteur au-dessus de la plaine. Le monceau de ruines actuel représenté page 512 forme une butte de 710 mètres de tour et 65 mètres de haut, dominée d’une dizaine de mètres par un pilier de briques, angle d’une des terrasses primitives (Fr. Kaulen). Le dessin exagère évidemment ce reste de construction.
un grand orgueil ; la Genèse, reflétant cet esprit, nous raconte que les bâtisseurs de Babel, élevant leurs tours jusqu’aux cieux, avaient surtout l’ambition pour mobile : ils voulaient que leur nom fut répété par toute la terre, et il le fut en effet, car le Créateur, jaloux de leur gloire, descendit tout exprès du ciel pour confondre leurs langages et faire cesser le bon accord.

Rivaux de Dieu, puisqu’ils voulaient faire monter leurs tours jusqu’aux demeures éternelles, les Babyloniens dépassèrent en tout cas l’humanité entière par les proportions de leurs murailles de défense ; il ne paraît pas que même de nos jours, chez nos peuples militaires disposant d’un énorme budget, d’un si grand personnel de soldats et d’une si puissante industrie, une seule ville fortifiée ait des enceintes qui puissent se comparer, pour les dimensions, à celles de Babylone.

Que l’on s’imagine, en effet, un rempart extérieur ayant environ 90 kilomètres en développement, une hauteur de 10 mètres sur une épaisseur de 30, et 260 tours dominant le parapet du mur. Au nord, un premier obstacle barrait les approches de Babylone sous la forme