Page:Reclus - Le Rhin français.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ser s’est institué centre probable du monde, Reimer partage en trois la France, heureuse d’après lui d’être sauvée de la décadence et d’être désormais participante de l’ascension germanique.

Le Nord, jusqu’à la Bretagne, et la Wallonie ou Belgique de langue française bénéficieront de l’inestimable avantage d’avoir beaucoup de sang allemand versé dans leurs artères par les immigrations d’antan. Ils auront la joie pure d’entrer dans la « cité germanique » après épuration et teutonnisation de l’ensemble de leurs familles.

La « Cité germanique ? » « De même que les Romains gouvernèrent le monde comme hommes libres, comme citoyens romains, ainsi faut-il que les Germains y règnent maintenant comme citoyens allemands. » Mais de cette Civitas Ger-