Page:René de Pont-Jest - Le Procès des Thugs.djvu/505

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

René de Pont-Jest - Le Procès des Thugs (illustrations).djvu
Miss Emma se jeta aux genoux de son père ; mais celui-ci fut inflexible. (Page 510.)

police l’attendait, il se hâta de se rendre à cette invitation, en ne songeant plus qu’au but de sa visite.

Sir Richard Mayne était à cette époque un homme d’une cinquantaine d’années à peu près, mais il paraissait plus jeune encore, grâce à sa taille svelte et élancée.

C’était le type complet de l’aristocratie anglaise, dans ce qu’elle a de particulièrement fin et distingué.

Avec ses longs favoris et sa tournure militaire, on l’eût pris volontiers pour un officier de horse-guards habillé en bourgeois.

La population londonienne savait qu’à des formes extrêmement courtoises, il alliait une grande énergie et un courage à toute épreuve.

On l’avait vu plusieurs fois charger à la tête de ses hommes, notamment pendant les derniers troubles qu’avaient suscités les fenians.

Par tempérament, sir Richard était doux et bon, mais on le trouvait