Page:Renard - Le carnaval du mystère, 1929.djvu/19

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
11
la main morte

monde sensible, je venais de plonger dans un royaume obscur, dont nul ne saurait dire s’il est celui des morts et si les mères que nous pleurons n’y bercent, pour un temps, nos âmes douloureuses.