Page:Retinger - Le Conte fantastique dans le romantisme français, 1909.djvu/31

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


— 29 —

obsédé môme dans ses rêves. Il entrevit en song«  toute une histoire qui se passe dans un château moyenâgeux plein d’escaliers dérobés, de trappes, d’oubliettes, etc.. Ce rêve devint le célèbre roman The Castle of Otranto (1764) (1). Le succès de ce roman fut énorme et tout de suite il fut suivi de nombreuses imitations, dont la meilleure est celle de Clara Reeve, sous le titre Champion of Virtue (*777)- Ensuite ce fut M me Anne Radclifle (1764- 1823) qui mit ce genre au poiut culminant du succès. Entre les années 1789 et 1797, elle a lancé cinq (1) La véracité de ce fait nous est prouvée par une lettre de Walpole au Rev. IV. Cole (March j, i865) « Shall I ever confessto you what was the origin of the romance ? I waked one morning in the beginningof last June, from a dream, ofwhich ail I could recover was, that I had tougfit myselfin an ancient castle (a very natural dream for a head like mine filled with gotliic story) and that on the uppermost banninter of a great starrcase I saw a gigantic head in armour. In the evening I sat down, and began to write, without knowing in the least what I intendcd to say or relate ». — (Est-ce que je ne vous ai jamais confié quelle est l’origine de ce roman ? Je me suis réveillé un matin vers le commencement du mois de juin dernier, d’un rêve, dont tout ce que je pouvais me rappeler c’était de m’être vu dans un château ancien (un songe tout à fait naturel pour une tète pleine d’histoires gothiques comme la mienne) et d’avoir vu au-dessus de la rampe d’un grand escalier, une tète gigantesque dans un casque de fer. Le soir je me suis assis et j’ai commencé à écrire, sans savoir, pas le moins du monde ce que j’avais l’intention de dire ou de relater).