Page:Retté - Le Symbolisme. Anecdotes et souvenirs.djvu/23

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

LE SYMBOLISME 11

Il se peut qu'il naisse bientôt. Dans ce cas, je me porte garant que les symbolistes seront les premiers à l'acclamer. En l'attendant, on ne saurait trop engager les naturistes, les humanistes et tous les jeunes gens qui éprouvent le besoin de publier des manifestes à corroborer leurs critiques de quelques poèmes dont le sentiment, le rythme et les images soient assez impressionnants pour émouvoir et les gens du métier et un public qu'on leur souhaite compréhensif.

C'est ce que pas mal de symbolistes ont fait. Et c'était peut-être plus difficile que de fonder deux ou trois écoles.

Il est vrai qu'on a reproché aussi aux symbolistes de négliger de faire valoir leurs écrits par un usage bien entendu de la réclame. Comme ils ne s'incrustaient pas dans les bureaux de rédaction, comme ils ne sollicitaient ni les journalistes qui soufflent dans la trompette faussée de la Renommée ni les critiques normaliens qui se donnent la mission de distribuer des certificats de bonne conduite littéraire, on les accusa presque d'être insociables. Cette réputation s'établit assez solidement pour que certains poètes, résidant en province et venus à Paris dans l'intention de pousser une reconnaissance autour de ces soi-disant Stylites bourrus, se montrassent fort étonnés de trouver en eux