Page:Revue de métaphysique et de morale, 1896.djvu/32

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


30 REVUE DE 51ÊTAPHÏS1QDE ET DE MORALE.

de discussion qui ne faillira pas, car elle est aussi solide que ses effets sont certains.

Liebig avait ajourné dix ans sa réponse et il ne manquait pas de faire ressortir ’ce délai comme une preuve de circonspection. Mais Pasteur lui aussi avait pendant ce temps assuré ses méthodes ; il pouvait établir sûrement le grand point discuté, à savoir le développement de la levure en milieu minéral sucré « Choisissez, dit-il à Liebig, dans le sein de l’Académie, un ou plusieurs de ses membres en leur- demandant de se prononcer entre vous et moi ; je suis prêt à préparer devant vous et devant eux, dans un milieu minéral sucré, autant de levure de bière que vous pourrez raisonnablement en demander et avec des substances que vous aurez vous-même fournies. » Dans la fermentation acétique, Liebig persistait à nier le rôle du mycoderme, à attribuer une importance énorme aux copeaux de hêtre employés dans la méthode allemande. Ces copeaux auraient agi en tant que corps poreux à la façon du platine divisé, et jamais Liebig n’avait trouvé sur eux trace de végétation. Pasteur, après avoir examiné diverses questions de principe, finit de la même manière « Je vous propose d’envoyer à la commission académique chargée de trancher le débat, après les avoir fait sécher rapidement dans une étuve, des copeaux que vous aurez prélevés vous-même dans la fabrique de Munich en présence de son directeur. Je ferai voir aux membres de la commission la présence du mycoderme à la surface de ces copeaux. »

Analyser scrupuleusement les objections et jeter un défi à l’adversaire pour vive qu’elle paraisse, la méthode est bonne, parce qu’elle est sûre et évite les dissertations stériles. Liebig n’accepta pas ce défi ; suivant une heureuse expression de M. Jamin, il fiat condamné par défaut, et le cas devait se produire maintes fois. Furent aussi condamnés par défaut dans la fameuse querelle des générations spontanées les deux champions hétérogénistes Joly et Pouchet, et combien d’autres dans cette longue critique des fermentations dont les derniers échos agitaient encore il y a quelques années les séances de l’Académie ! t T Une seule fois peut-être on vit Pasteur hésiter devant la contradiction c’est au moment de la publication posthume des notes de Claude Bernard sur les fermentations, en 1878. Pasteur ne voulait voir d’abord dans ces notes qui battaient en brèche ses conclusions qu’un plan d’expériences, et après avoir fait part de ses impressions