Page:Revue de métaphysique et de morale, supplément 4, 1913.djvu/1

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


REVUE DE MÉTAPHYSIQUE ET DE MORALE


SUPPLÉMENT
Ce supplément ne doit pas être détaché pour la reliure.
(N° DE JUILLET 1913)



Ve CONGRÈS INTERNATIONAL DE PHILOSOPHIE

Londres, 1915

Nous recevons la première circulaire générale lancée par le secrétaire du Congrès, M. Wildon Carr, à la requête du Comité d’organisation. Toute personne qui désirerait collaborer au Congrès est priée de vouloir bien dire, dès à présent, sur quel sujet portera sa communication, et à quelle section elle la destine.

Les sections du Congrès porteront les titres suivants :

I. Philosophie générale et Métaphysique.

II. Logique et Théorie de la Connaissance.

III. Histoire de la Philosophie.

IV. Psychologie.

VI. Philosophie morale.

VII. Philosophie politique et Philosophie du Droit.

VIII. Philosophie de la Religion.

Tout membre du Congrès doit verser une somme de : une livre sterling (vingt-cinq francs).

Prière d’adresser toutes les communications au secrétaire du Congrès, M. H. Wildon Carr, esq., D. Litt., More’s Garden, Chelsea, London, S. W. ; les









chèques et les mandats-poste à M. le D’ F. C. S. Schiller, Corpus Christi College, Oxford. Volonté et Liberté, par WINCENTY Lutolawski. 1 vol. in-8, de xi-352 p., Paris, Alcan, 1913. Très curieuse exposition d’un spiritualisme pratique où les notions métaphysiques et morales n’ont REVUE DE MÉTAPHYSIQUE ET DE MORALE • SUPPLÉMENT ilHIIWillIlllUIllil

  1. 1 1 1 4 6

Ce supplément ne doit pas être détaché pour la reliure. (n° DE JUILLET 1913) Londres, 1915. V. Esthétique. pour but que de préparer une discipline, une technique de l’affranchissement d’où le nom d’Eleulhérisme donné par l’auteur à sa doctrine. L’intention du système est de constituer une psychophysi’iue intégrale, entendez par là une théorie de l’action globale de l’àme sur le corps et du corps sur l’àme, par opposition aux études de détail sur les liaisons et les variations corrélatives des divers faits mentaux à l’égard des diverses fonctions physiologiques, études qui constitueraient, selon l’auteur, la psychophysique différentielle. « L’application la plus importante de ces connaissances serait de nous indiquer les conditions matérielles favorables au plein développement de l’âme, à la réalisation de sa plus grande puissance, et, réciproquement, les conditions mentales et morales les plus favorables à la pleine santé du corps (p. v). Un tel système suppose acquises des vues générales sur la nature intime de la vie mentale et de l’organisation physique ce sont ces vues que l’on trouvera dans ce livre, avec l’indication des espérances qu’elles légitiment et des méthodes d’affranchissement qu’elles suggèrent. Une histoire rapide des idées philosophiques montre que le matérialisme, l’idéalisme et le panthéisme, doctrines superficielles et provisoires, préparent simplement l’avènement du spiritualisme « qui explique le monde par analogie avec le sujet pensant et fait de la volonté le centre de toute explication de l’existence ». Pour fonder ce spiritualisme l’auteur, procédant d’abord négativement, établit l’indépendance de l’esprit à l’égard du corps en rejetant le parallélisme psychologique qui réduit la vie morale à l’état d’épiphénomène sans efficacité et aussi la théorie de l’inconscient qui dépossède le moi de la causalité de la plupart de ses actes (ch. n). Alors seulement peuvent être établies positi-LIVRES NOUVEAUX Revue de ^née 21 1913 ,!̃̃ uni mil Bill 1191