Page:Revue des Deux Mondes - 1829 - tome 1.djvu/357

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
339
INDIENS CHÉROKÉES.

cond lundi d’octobre, et se renouvelle tous les deux ans. Pour y siéger, il faut être citoyen chérokée, libre et âgé de vingt-cinq ans. Aucun individu né de parens noirs ou de race africaine ne peut prétendre aux emplois, honneurs et dignités quelconques du gouvernement. Tout Chérokée libre, ayant dix-huit ans accomplis, a le droit de voter aux élections. Les membres du comité reçoivent deux dollars et demi par jour, et ceux du conseil deux, durant la session. Ils doivent prêter serment à la constitution, et jurer de défendre loyalement les intérêts de leur pays.

Le pouvoir exécutif est confié à un chef suprême nommé par le conseil général. Ses fonctions durent quatre ans. Il doit être citoyen libre, né dans le pays, et avoir vingt-cinq ans. Son adjoint, choisi de la même manière, doit réunir les mêmes conditions. Ces deux magistrats touchent un traitement, qui ne peut être ni augmenté ni diminué pendant la durée de leurs fonctions. Le chef suprême a le droit de convoquer extraordinairement le conseil général ; il veille à l’exécution des lois, visite les différens districts au moins une fois tous les deux ans, et nomme aux emplois devenus vacans dans l’intervalle des sessions. Toute loi votée dans les deux chambres lui est soumise. S’il l’approuve, il la signe ; dans le cas contraire, il la renvoie, avec ses objections, à la chambre qui l’a d’abord discutée, pour qu’elle procède à un nouvel examen. Si celle-ci l’adopte une seconde fois à la majorité des deux tiers, elle l’adresse à l’autre chambre, et si elle passe dans cette dernière à la même majorité, elle acquiert force de loi. Il en est de même toutes les fois que le chef suprême laisse écouler cinq jours (non compris le dimanche) sans ratifier un décret du conseil. Le conseil général nomme un comité de trois membres pour concourir à l’administration avec le chef suprême et l’adjoint. C’est aussi ce conseil qui choisit tous les deux ans, le trésorier de la nation, qui