Page:Revue des Deux Mondes - 1830 - tome 1.djvu/521

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


DOCUMENS OFFICIELS.

FIRMAN DE LA SUBLIME PORTE ACCORDANT AMNISTIE À TOUS LES RAYAS RÉVOLTÉS.

La pièce suivante vient de nous parvenir : elle est traduite littéralement du turc, et nous pouvons en garantir l’authenticité.

Firman adressé au très-illustre Visir Alish pacha, gouverneur actuel de la province de Tzermen, dont la résidence est à Andrinople.

« La paix entre la Sublime Porte et la cour de Russie étant maintenant conclue, un illustre commandement, émané il y a peu de temps, enjoignait à Méhémet-Vedjihi, pacha à deux queues, ci-devant Caïmacan à Andrinople, de prendre toutes les mesures propres à faire rentrer dans leur patrie, lors de l’évacuation, les habitans musulmans et rayas d’Andrinople et des pays circonvoisins envahis, ainsi que l’a voulu le destin, lesquels s’étaient dispersés soit d’un côté, soit de l’autre, et à leur faire reprendre à tous leurs fonctions ordinaires, en s’occupant, comme par le passé, d’agriculture, d’industrie et de commerce, et vivant tranquilles et contens à l’ombre de ma majesté impériale. Nul doute qu’il ne se soit empressé d’agir en conformité de ses ordres.

« Il est pourtant parvenu à ma connaissance souveraine que des rayas établis à Andrinople ainsi que dans les districts, bourgs et villages situés aux alentours de ladite ville, ayant, par