Page:Revue des Deux Mondes - 1832 - tome 7.djvu/131

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
127
REVUE. — CHRONIQUE.

Constitutionnel, inoffensif d’ailleurs jusque dans ses protestations le plus énergiquement classiques, et bien en harmonie avec la douce et bonne figure du récipiendaire, ce discours a paru généralement très convenable, et s’il n’a pas soulevé de grandes tempêtes d’applaudissemens, au moins n’a-t-il provoqué nul sourire hostile et désapprobateur.

La réponse de M. Arnault, le directeur, bien que saluée à plusieurs reprises sur les bancs mêmes de l’Académie par les explosions d’enthousiasme de certains confrères, n’a pas obtenu peut-être un succès aussi prononcé dans le reste de la salle. M. Arnault semblait, il est vrai, ce jour-là de fort mauvaise humeur, aussi sa verve satirique a-t-elle épargné peu de monde. Il a d’abord vigoureusement tancé l’auteur de la charte octroyée, puis son ministre, M. de Vaublanc, le faiseur du coup-d’état académique, contre lequel une petite révolution eût bien dû se faire, en effet, avant celle de mil huit cent trente, sans préjudice toutefois de cette dernière. M. Arnault n’a pas moins rigoureusement, traité les novateurs littéraires, les barbares auteurs de ces monstrueux drames, qui ont bien l’audace de remplacer au théâtre tant d’estimables tragédies dont le procédé restait, au bon temps, dans les familles, et passait de père en fils, comme un héritage. Il n’est pas jusqu’au Dante et jusqu’à Shakespeare auxquels M. le directeur n’ait donné quelques bons avis, quoique cependant, il faut le reconnaître, il ne leur ait pas absolument refusé tout mérite.

Tandis que M. Arnault fulminait ainsi, et lançait inexorablement ses excommunications, M. Viennet bondissait de joie à côté de M. Jay ; puis il prenait diverses attitudes guerrières et superbes, croisant surtout les bras à la manière du général Foy, et promenant çà et là son regard d’aigle, avec cet air moitié fin, moitié farouche qu’on lui connaît. M. Cousin baissait la tête et semblait convoquer et appeler à son aide tous les secours de la philosophie humaine. Quant à M. Villemain qui était venu tard, après avoir essayé mille ingénieux moyens de se distraire, ayant fait je ne sais combien de nœuds au cordon qui passait le long de son banc, ayant tiré de sa poche un petit livre, et lu