Page:Revue des Deux Mondes - 1835 - tome 2.djvu/143

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



ALGER




DU SYSTEME D'ETABLISSEMENT


A SUIVRE




Depuis la conquête, la possession d’Alger coûte annuellement à la France 30,000,000 fr. et occupe trente mille hommes.

Après la sécurité de la Méditerranée qu’on pouvait assurer à moindre prix, quels sont les fruits de tant de sacrifices ? — Pour le commerce, un débouché inférieur à celui qu’a offert la régence à certaines époques ; pour ce qu’on appelle la colonisation, la mise en culture de quelque centaine d’hectares, l’ouverture de quelques communications, compensées par la dévastation de valeurs très supérieures à celles que nous avons produites.

La marche que nous avons suivie jusqu’à ce jour conduit-elle à une réduction notable dans les dépenses ? — Une augmentation est tout aussi probable.

Conduit-elle, du moins, au développement d’avantages qui, dans un avenir même éloigné, assurent la compensation des charges du présent ? — Personne n’a entrepris de le soutenir.