Page:Revue des Deux Mondes - 1839 - tome 20.djvu/49

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



EXPEDITION


DE


LA RECHERCHE


AU SPITZBERG [1]




X.
LES FEROEO.



Le 14 juin 1839, à midi, la corvette la Recherche, commandée par M. le capitaine Fabvre, appareillait dans le port du Hâvre pour entreprendre un second voyage au Spitzberg. Le ciel était pur, la mer calme ; une foule de spectateurs venaient de se ranger le long du quai, les uns pour satisfaire un sentiment de curiosité, d’autres pour nous envoyer encore un dernier adieu. Debout sur la dunette, nous regardions tour à tour la terre de France qui s’effaçait peu à peu derrière nous, l’espace immense qui se déroulait à nos yeux, et tour à tour notre pensée s’en allait du passé à l’avenir, des regrets d’affection aux désirs de voyage.

Tandis que nous nous abandonnions aux tristes réflexions du départ, la

  1. Voir la livraison du 1er mai 1839.