Page:Revue des Deux Mondes - 1841 - tome 27.djvu/513

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



PHILOSOPHES


ET


PUBLICISTES CONTEMPORAINS.




M. DE BONALD.




M de Bonald est à la fois un philosophe et un publiciste. Il a eu le mérite rare de ramener toujours toutes les questions à leurs principes, et c’est pour cela qu’il n’a jamais varié ni dans ses opinions ni dans sa conduite. Juger une théorie seulement par ses applications, c’est prendre la discussion par le milieu, et se condamner soi-même à l’inconséquence. Les généralités font peur aux esprits frivoles ; au-delà de l’observation matérielle, il n’y a plus rien pour eux que de vain et de chimérique ; ils laissent les principes aux poètes et aux songe-creux, et ne veulent s’occuper que des faits. Tout ce qui ne saurait être représenté par un chiffre est une pâture trop peu substantielle pour des esprits si positifs. Il en résulte qu’avec toute leur sagesse, ils ne sont dans le secret de rien. Le secret, c’est le