Page:Revue des Deux Mondes - 1849 - tome 4.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.





ÉTUDES DIPLOMATIQUES
sur
LE DIX-HUITIÈME SIÈCLE.




le partage de la pologne en 1772[1]




Póki świat światem                  
nie będzie Polak Niemcowi bratem.
     
(Proverbe polonais.)

Le xviiie siècle fut le siècle de la publicité. Éloge ou blâme, il le mérite beaucoup plus que l’époque où nous avons eu le bonheur de vivre. Alors, il est vrai, la publicité n’était pas garantie par des institutions politiques ; elle ne s’autorisait pas de dispositions législatives ; en revanche, elle s’appuyait sur les mœurs, sur l’habitude, sur le goût : forces plus vives, puissances moins reconnues, mais mieux obéies que la loi. Tout se faisait au grand jour. Si quelques hommes conspiraient

  1. Cette étude fait partie d’une série de travaux sur les principaux événements de la politique extérieure de la France du xviiie siècle, dont l’ensemble formera une véritable histoire de la diplomatie française depuis la mort de Louis XIV jusqu’à la révolution. D’importans épisodes tels que la Suppression de la Société de Jésus, la Perte de l’Inde, ont déjà été publiés dans la Revue ; le Partage de la Pologne devait y trouver naturellement sa place, et sera suivi, à des intervalles plus ou moins rapprochés, du Pacte de Famille, du Traité de Versailles, etc. (N. du D.)