Page:Revue des Deux Mondes - 1871 - tome 94.djvu/90

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et la seconde 900,000 hommes. En appelant ces trois élémens, on peut réunir une armée de plus de 1,650, 000 hommes.

L’armée comprend trois armes, l’infanterie, la cavalerie et l’artillerie, sous le commandement d’un état-major général. L’infanterie compte.300 régimens dont l’effectif de paix de 300,000 hommes peut s’élever jusqu’à 900,000 en temps de guerre. La cavalerie se compose de 30 régimens réunissant 15,000 cavaliers en temps de paix, et 30,000 en temps de manœuvres ou de guerre. Enfin l’artillerie, qui absorbe en même temps le génie, le train des équipages et le corps des pontonniers, comprend 100 régimens, 2,400 pièces, 59,000 hommes en temps de paix, et 84,000 hommes en temps de guerre, avec 50,000 chevaux. Toutes ces troupes sont réparties en cent brigades, cinquante divisions et trente corps d’armée. Ajoutons les ouvriers d’administration et les officiers du corps d’état-major, et nous aurons dans son ensemble le projet du général Faidherbe. Pour le compléter, il ne reste qu’à organiser l’intendance, qui pourrait se composer d’un intendant par corps d’armée, d’un sous-intendant de 1re classe par division, et d’un sous-intendant de 2e classe par brigade, soit en tout 180 intendans et sous-intendans, auxquels on adjoindrait pour les besoins du service un certain nombre d’officiers d’administration.

En adoptant ces données, en calculant la solde des officiers conformément au projet du général, avec une certaine augmentation cependant pour les officiers supérieurs [1], on aurait pour la solde de l’état-major, la solde et l’entretien de l’armée active, y compris les vivres, fourrages, hôpitaux, habillement, harnachement, campement, couchage, transports, remonte générale, etc., une dépense de 262 millions. En y ajoutant 13 millions pour la fabrication et l’entretien des armes, la confection des projectiles et de la poudre et les travaux de fortification, plus 12 millions pour l’administration centrale et les autres services, on formerait pour le budget de la guerre un total de 287 millions. Dans ce chiffre, il est vrai, ne figurent ni la dépense des deux réserves, ni celle des corps indigènes de l’Algérie. Pour la première réserve, la solde et l’entretien pendant

  1. ¬¬¬
    Généraux de corps 20,000 fr.
    Généraux de division 15,000 tout compris.
    Généraux de brigade 10,000 «
    Colonels 6,000 «
    Commandans 5,000 «
    Capitaines 3,000 «
    Lieutenans 2,400 «
    Sous-lieutenans 1,800 «
    Intendant militaire 10,000
    Sous-intendant de 1re classe 6,000
    Id. de 2e classe 5,000